Le 26 aout 1970 marque l’acte fondateur de ce qui deviendra le mouvement de liberation des femmes. Quarante ans plus tard les combats restent nombreux.

FRANCE SOIR , 26 août 2010

Certains cheveux ont blanchi, mais la détermination n’a pas faibli. Pour célébrer les quarante ans du Mouvement de libération des femmes (MLF), des hommes et des femmes se rassembleront ce matin sur l’esplanade des Droits de l’homme, à Paris. Outre l’anniversaire, les manifestants réclament que l’endroit soit rebaptisé « place des Droits des femmes et des hommes ».

Un clin d’œil ? Pas seulement. Pour l’écrivaine Cathy Bernheim, le rendez-vous a un goût spécial : il y a quarante ans, le 26 août 1970, elle était l’une des dix femmes qui brandissaient la banderole proclamant : « Un homme sur deux est une femme », sur les Champs-Elysées. Sous l’Arc de Triomphe, elles avaient déposé une gerbe « à la femme du soldat inconnu », avant d’être interpellées. Ce 26 août, « pour la première fois, la volonté politique des femmes de se faire entendre apparaît sur la place publique », explique Cathy Bernheim aujourd’hui.

Fermer le menu