Non merci !

Cette année, Mélusine et Antonin ont fort à faire : en tant que délégués de leur classe, ils doivent participer à l’organisation de la grande journée portes ouvertes qui aura lieu dans leur école. Le ministre en personne doit venir assister à cette journée. Il va falloir trouver des idées extraordinaires, des « nouveautés pédagogiques » disent les adultes.

Mais les adultes ne sont pas toujours prêts à tout expliquer, ils semblent même parfois avoir perdu la tête, ils s’énervent, se disputent…

Si ça continue, Mélusine et Antonin devront affronter seuls la journées portes ouvertes..

Extraits

(…) Un lieu où je me rends souvent, c’est la boulangerie-pâtisserie.
Comme tout le monde. Mais aujourd’hui j’y vais pour me renseigner. Comme une journaliste qui fait une enquête. Et je m’efforce d’être discrète.
« Une galette des Rois? me demande Madame Boudat. Elles sont toutes chaudes!
– Non merci.
– Non merci ? »


.

(…) » Mme Boudat se penche pour me dire à l’oreille: « La révolution, non merci. »
Elle ne veut pas qu’on l’entende, pour ne pas faire de scandale dans la boulangerie-pâtisserie. Des fois que les sans-culottes attendraient derrière la porte.


.

(…) M.Graton aussi a des idées, poursuit la pâtissière. Il voudrait établir un système de sanctions beaucoup plus sévère avec des colles le dimanche matin de bonne heure.


.

(…) « Le ministre a envoyé des jeunes pour les ateliers. Il a même mis un petit mot , en disant qu’il se ferait faire son portrait , le jour où il viendrait.

Ça a affolé tout le monde.

Monsieur le directeur s’est voulu rassurant. « J’ai une idée », a-t-il dit.

Ça a étonné tout le monde.

« … Pour vous entraîner, vous allez me faire mon portrait à moi! »

Antonin était bien embêté.

Parce que, lui, c’est les Ferrari et les dinosaures qu’il sait très bien dessiner. Le reste, il le fait un peu comme des Ferrari et des dinosaures. »

L’École des Loisirs
Collection Mouche

2002

Illustrations de Véronique Deiss