La mort du Grand Pupu

Aux confins du Royaume, près d’une grande mare, un monstre s’était installé. Peut-être avait-il passé tout l’hiver à dormir. Toujours est-il qu’au premier bourgeon on l’entendit pousser un cri épouvantable. Tout le monde se boucha les oreilles. Mais le cri se répéta, des centaines de fois, tous les soirs. La vie au Royaume devint très difficile

Extraits

.
(…) « Obliquant vers la gauche, le prince Bob se dirigea vers la forêt profonde. Là vivait la Femme à la barbe en bataille. Autrefois, cette sorcière lui avait rendu un grand service. Selon les jours, elle pouvait être bonne ou mauvaise. Bob espérait tomber sur un bon jour.

– Tiens, te voilà, glapit-elle. Qu’est-ce que c’est que cette tenue ?

– C’est que…

– Je sais, je sais! Quelle est ta question ?

– Le monstre est-il horriblement dangereux ? Est-ce un revenant ? Serai-je plus fort que lui ?

– Ça fait trois questions! grogna la sorcière en se grattant la barbe. Assieds-toi mon garçon. Veux-tu un peu de soupe verte ? »

 

.

(…) « La grande gueule s’entrouvrit, découvrant des profondeurs molles

– Quel est ton nom ? dit une voix caverneuse.

Ainsi le monstre était-il capable de parler !

-Bo… Bo… fit le prince, qui n’en revenait pas.

– Bobo ? dit le monstre. Quel nom étrange… Eh bien moi, c’est Pupu ! Le Grand Pupu !

Bob eut l’impression qu’il le saluait de la tête et s’empressa de rendre le salut.

– … Mais pourquoi portes-tu cette tenue de combat ? Aurais-tu pour mission de me tuer ?

Le prince Bob chercha en vitesse une excuse.

– C’est que… Grand Pupu… Vous êtes un peu bruyant ces derniers temps… »

L’École des Loisirs
Collection Mouche

2007